AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ANA ღ « Si tu crois qu'on est sur cette Terre pour batifoler et cueillir des coquelicots, tu es bien naïve ma fille ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

◇ ◇ ◇

J'avais oublié ce que ça faisait d'être regarder comme ça..

◇ âge : vingt-deux ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : en couple.
◇ dans ton petit coeur : Seth..
◇ date d'arrivée : 20/03/2013
◇ messages postés : 207
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : holland roden.
◇ crédits : endlesslove & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : a. clélia dickens & callie l. fawkes.


MessageSujet: ANA ღ « Si tu crois qu'on est sur cette Terre pour batifoler et cueillir des coquelicots, tu es bien naïve ma fille ! »   Mar 17 Fév - 21:08


Anaëlie Lola Hopkins

« Elle était belle comme la femme d'un autre. »

◊ Nom: hopkins. ◊ Prénom(s): anaëlie, lola. ◊ Surnom(s): ana. ◊ Date et lieu de naissance: 7 février 1994. ◊ Âge: vint-deux ans. ◊ Origine et nationalité: américaine de pure souche ! ◊ Situation financière: très bonne. ◊ Études/Emploi: étudiante en droit. ◊ Situation amoureuse: en couple. ◊ Orientation sexuelle: hétérosexuelle.  ◊ Groupe: picasso. ◊ Avatar: holland roden.

Ana est une fille douce et gentille lorsqu'on la connait bien. Néanmoins, pour ceux qui ne la connaissent pas bien, elle peut parait superficielle, prétentieuse et idiote. Mais c'est loin d'être le cas. En effet, malgré son apparence, la demoiselle est très intelligente mais le cache bien. Elle aime son rôle de poupée du lycée et a du mal à le laisser de côté..
elle est particulèrement intelligente même si elle a tendance à le cacher ◇ elle se cache derrière une apparence et un caractère fière, arrogant et prétentieux ◇ elle est particulièrement fêtard et sociable, ce qui lui a valu d'être une des filles les plus populaires au lycée ◇ elle est loyale et généreuse avec ses amis ◇ elle est malheureuse dans son couple mais est bien trop fier pour se l'avouer à elle-même et aux autres ◇ elle est forte mentalement

Les "cap ou pas cap", c'est votre truc ou vous préférez les éviter lorsque c'est possible ? ◇ Je dirais que cela dépend des paris. Quand ceux-ci ne me rendent pas ridicule, je les aime assez bien. C'est toujours existant, ça met un peu de piment dans la vie !

Quel a été votre tout premier pari ? ◇ C'était avec Quinn, elle m'avait donné comme pari d'aller mettre de la glue sur la chaise de notre professeur. Evidemment, je l'ai fait mai ce n'est pas moi qui ait été punie, je paraissais bien trop sage que pour être la fautive.

Quel a été celui qui vous avez le plus regretté d'avoir réalisé ou, au contraire, de n'avoir pas réalisé ? ◇ Je ne sais pas vraiment si c'est un pari mais je dirais que c'est d'avoir écouter mon père lorsqu'il m'a dit de ne jamais donner mon coeur à un homme, de ne jamais laisser quelqu'un me connaître entièrement. J'ai toujours été sur mes gardes tout en donnant le meilleur de moi-même mais sans jamais montrer aux autres qui j'étais, ce que je valais. J'ai certainement mal compris son conseil..

◊ Pseudo: almostalways. ◊ Prénom: manon. ◊ Âge: vingt-deux ans. ◊ Pays/Région: belgique, liège. ◊ Fréquence de connexion: le plus souvent possible. ◊ Comment as-tu trouvé le forum: blague ? ◊ Avis sur le forum: il est magnifique ! non ? ◊ Personnage inventé ou scénario: inventé. ◊ Dernier mot: aloha   ◊ Code bottin:
Code:
<x>Holland Roden</x> [color=#ff3300]◇[/color] Anaëlie L. Hopkins




Dernière édition par Anaëlie L. Hopkins le Mar 17 Fév - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

◇ ◇ ◇

J'avais oublié ce que ça faisait d'être regarder comme ça..

◇ âge : vingt-deux ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : en couple.
◇ dans ton petit coeur : Seth..
◇ date d'arrivée : 20/03/2013
◇ messages postés : 207
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : holland roden.
◇ crédits : endlesslove & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : a. clélia dickens & callie l. fawkes.


MessageSujet: Re: ANA ღ « Si tu crois qu'on est sur cette Terre pour batifoler et cueillir des coquelicots, tu es bien naïve ma fille ! »   Mar 17 Fév - 21:22


Place à l'histoire

« La vie, même quand tu la nies, même quand tu la négliges, même quand tu refuses de l'admettre, est plus forte que toi. »

« Papa ! Elle est où maman ? » Sautillant jusqu'à mon père dans mon tutu rose bonbon, je cherchais ma mère des yeux. Aujourd'hui, c'était mon jour, mon heure de gloire. J'avais travaillé tellement dûr pour en arriver là que je ne pouvais pas concevoir qu'elle ne soit pas présente. « Elle avait beaucoup de travail, ma puce, elle ne vas pas tarder à arriver. Mais ne t'inquiète pas, j'ai pensé à prendre la  caméra. » C'est alors que je vis mon père lever fièrement son caméscope en l'air avec ce sourire enfantin qui faisait sa particularité. J'avais toujours été très proche de lui, il était à la fois mon modèle, mon ange gardien et mon meilleur ami. Malgré tout, j'aurais eu besoin de ma mère en ce soir où les projecteurs allaient être rivés sur moi. C'était la première fois que je me produisais dans une salle qui accueillait autant de monde et la peur me nouait le ventre au fur et à mesure que le temps passait. Je me regardais dans la glace, voyant mes yeux de petite fille se voiler pour laisser place à un regard de braise au fur et à mesure que la maquilleuse s'occupait de moi. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je me retrouvais sur cette immense piste de danse à faire des arabesques, des pas chassés, des déboulés et tous ses pas que je m'étais acharnée à apprendre durant quatre ans. Je n'étais encore qu'une enfant et pourtant, je connaissais mieux la danse que la plupart des adultes, je le pratiquais depuis que je savais marcher. C'était plus qu'une passion, c'était un rêve, c'était mon avenir, c'était ma vie et je prenais très mal le fait que ma mère ne soit pas présente sauf que j'étais loin de savoir que ce qu'il se passait pour elle. En effet, ma mère venait de se faire renverser, elle était dans un coma profond et venait de perdre mon petit frère, qu'elle avait si ardemment désiré. J'étais horrifiée à l'époque et je ne comprenais pas trop ce qu'il se passait. Après quelques mois, elle finira par se réveiller mais ne sera plus jamais pareille..

« P’paaaa ! Je peux aller chez Quinn ? » « Si tu veux, ma chérie, mais n'oublies pas de rentrer pour le dîner. » « Promis ! » Sans attendre plus longtemps, je sortis de la maison et dévalais mon jardin jusqu'à arriver devant la maison de mes voisins. Je sonnai et la mère Caldwell  ne fut pas surprise de me voir, elle me fit entrer en me demandant comment allait mon père et en me proposant des cookies. C'était la meilleure amie de mon père et sa fille était devenue la mienne. Rapidement, la petite brune vint d'ailleurs me chercher pour m'emmener dans sa chambre où on commençait à jouer aux poupées. « Tu sais, Ana, quand on sera grandes, on ne se perdra jamais ! On sera toujours meilleures amies, comme nos parents. Et puis, toi, tu te marieras avec Seth comme ça se sera plus facile puis je serais la tatie de votre bébé. » « Beuurk ! J'veux pas me marier avec Seth, c'est mon copain. » « Ben justement, vous serez amis et amoureux, c'est chouette, je trouve. » Alors que l'on était en pleine discussion de petites filles, le fameux Seth débarqua en bousculant tout sur son passage. Il portait une cape de Superman et ses pantoufles Snoopy. « Super Jude à la rescousse ! » En faisant irruption dans la chambre, il avait renversé la maison de poupées de Quinn  qui le regardait avec des yeux remplis de colère alors que moi, je rigolais. « SuperNuloss' ouais ! Regarde ce que t'as fait à ma maison. » Riant, ma meilleure amie poussa alors son frère sur son lit avant que celui-ci ne se mette à la chatouiller. Soudain, ils se stoppèrent net et me regardèrent avec des yeux pleins de malice qui ne présageaient rien de bon. Sans que je m'y attente, ils me sautèrent dessus et commencèrent à me chatouiller. Je gesticulais dans tous les sens en riant, essayant de leur dire d'arrêter : « Stop ! Sinon, j'suis plus votre copine pour la vie ! » On était jeunes et insouciants à cette époque, rien ne pouvait nous atteindre.. Ils étaient mes meilleurs amis, mes repères, ma boussole..

Après le cours de danse de cet après-midi, je filai directement dans ma chambre et retirai mes chaussures. J'avais recouvert mes pieds de bandages afin de ne pas être trop blessée mais les plaies étaient encore ouvertes. Je dois avouer que ça me faisait affreusement souffrir mais ce n'était rien comparé au plaisir que cette discipline me donnait. Depuis que j'avais 4 ans, je jouais déjà la danseuse étoile et bien que mon rêve soit utopique, j'étais persuadée que je pouvais y arriver, un jour ma passion deviendrait mon métier. Sans ça, je mourrerais. Alors que j'étais occupée à me changer, la tornade Quinn fit son apparition dans ma chambre. Quinn ? C'est ma voisine, mon amie d'enfance, celle qui m'a vu en couche culotte et à qui je piquais les biscuits. Lorsque ma mère est partie à la dérive, elle a été ma sauveuse, à sa manière. Sa petite main dans la mienne a été ma bouée de sauvetage, seulement, on a bien changé depuis. « Lo’, t'en as pas marre de te torturer avec tes foutus ballets, tu ne sors jamais nulle part, t'es maigre comme un clou et à force de tirer tes cheveux en arrière, ils ne ressemblent plus à rien. » J'avais du mal à comprendre son comportement. Après tout, elle aussi était une passionnée. Je lui lançai un regard noir avant de me lever pour détacher mes cheveux, justement. Je l'adorais mais elle m'énervait quand elle commençait à me juger de la sorte. De plus, elle était loin d'être un exemple à suivre. En effet, elle passait son temps entre les bars et les discothèques à mentir à ses parents. « J'ai encore le droit de faire ce que je veux, je me trompe ? Sans oublier que t'es vraiment mal placée pour me faire une réflexion. Moi, au moins, j'ai de l'ambition ! Enfin, une ambition autre que de me taper tous les connards de la ville. » J'avoue que je suis un rien possessive en ce qui la concerne, c'est mon amie d'enfance, après tout. Je me tournai alors vers elle et le vit qu'elle s'était assise sur mon lit, toute penaude. Elle était mal là, je le voyais, je la connais, je le sentais. Je m'assis alors à côté d'elle et déposai ma tête sur son épaule avant de lui prendre la main. Je suis parfois un peu froide avec Quinn mais, au fond, elle est ce que j'ai de plus précieux, avec mon père. « Je te demande pardon.. Je sais que je ne suis pas très présente pour toi en ce moment, que je ne t'épaule pas mais.. C'est que, pour une fois, j'ai vraiment l'impression d'être douée pour quelque chose et.. Je ne suis pas prête à renoncer à tout ça. » « Ouais, je comprends. C'est juste que c'est difficile de te partager. Même avec quelque chose d'intouchable. Je te demande juste de me promettre de ne jamais m'abandonner, promis ? » « Promis. » Elle me tendit alors son petit doigt, que j'étreignis avec le mien. C'était notre rituel, notre pacte, notre "truc à nous". On est devenues particulièrement populaires au lycée et l'hypocrisie autour de nous coulait à flot mais on a toujours su rester unies. Lorsque j'ai commencé à sortir avec Seth, elle était aux anges.. Jusqu'à ce qu'elle apprenne que c'était surtout pour faire bonne figure. En tant que capitaine des cheerleaders, je me devais de sortir avec le capitaine de l'équipe de foot, c'était inévitable et cela même si on se considérait comme frère et soeur.

Cela faisait maintenant un an et demi que je sortais officiellement avec Seth, on était le couple phare du lycée : les filles me jalousaient, les garçons me désiraient. J’étais devenue la parfaite petite pimbêche qu’on voit dans les films pour pré-adolescents et j’en étais consciente. D’ailleurs, après m’être préparée avec Quinn, je me rendais à mon bal de fin d’études avec la certitude d’être élu reine de promo. Je me plaisais plutôt bien dans ma vie, je n’avais pas à me plaindre mais parfois, j’aurais voulu plus de piment, plus de rebondissements au lieu de me contenter d’être la figurante de ma vie. Une fois arrivés sur place, notre petit trio se sépara rapidement : Quinn allait vers son cavalier, Seth allait retrouver ses potes et moi.. Ben moi, je me retrouvais toute seule. Enfin, j’essayais.. Car quand vous êtes la fille la plus populaire du lycée, ce n’est pas toujours évident d’avoir un moment de tranquillité. Après avoir bu quelques verres de cocktail, je me rendis donc dans le couloir et m’installa sur les marches, cette fois, personne ne viendrait m’ennuyer. Lorsque je vis un jeune homme approcher, je n’eus pas le courage de me lever pour lui échapper mais lorsque je le vis s’asseoir à côté de moi, je regrettais déjà de ne pas être partie en courant. 2 secondes de paix, c’est pas possible dans cette école. « Tu vas bien, Ana, t’as pas l’air au mieux de ta forme ? » Il connaissait mon nom ? C’était plutôt étrange étant donné que son visage ne me disait absolument rien du tout. Par pure politesse, je lui répondis tout de même : « Je vais bien, merci ». C’était faux. En plus d’avoir forcé un peu sur l’alcool, j’avais l’impression de ne pas être à ma place. J’allais être élu reine, Seth roi et pourtant on était loin d’être un de ces couples que l’on voit dans les films. « T’es certaine ? T’es un peu pale. Si tu veux, je peux aller te chercher de.. » « Non, ça va ». Je lui avais répondu un peu sèchement, je le reconnais mais je n’avais pas spécialement envie de parler de mes problèmes ou de passer pour une martyre. « Okai, okai.. » Je fermai doucement les paupières et fit craquer mon cou, j’avais juste envie de dormir et d’en finir avec cette soirée.. « Tu sais déjà dans quoi tu vas te diriger l’année prochaine ? » « Le droit et toi ? » Il me regarda avec un petit sourire, je devinais qu’il se moquait de moi. Anaëlie Hopkins en droit ? Mais oui bien sûr. J’étais loin de me douter de la réelle raison de son sourire. « Je compte faire.. » « Ana ! Je t’ai cherché partout ! Viens, ils vont élire le roi et la reine ! » Seth. Il arrive quand la conversation avec l’inconnu devenait presque intéressante. Je me levais et le suivi entendant un doux et léger « Salut.. » dans mon dos.. Bien évidemment, ce soir-là, j’ai été élue reine.

La Saint-Valentin, quelle fête stupide, pas vrai ? Du mois de janvier au jour j, on voit les magasins se remplirent de peluches tenant des coeurs, de fleurs éternelles et de chocolats aussi dégueulasses qu'esthétiques. Je hais la Saint-Valentin. Par contre, ce que j'aime, c'est la fête qui est organisée toutes les années dans la ville durant ce jour des amoureux. Habituellement, on y venait avec Seth pour se foutre de la gueule des couples que l'on voyait passer, estimant leur durée de vie ou se moquant de leurs mimiques. Seulement, maintenant qu’on est officiellement ensemble, cette fête lui passe au dessus de la tête. Parfois, j’aimerais que notre couple soit plus solide, plus réel, moins organisé, plus passionnel.. J’ai déjà essayer à maintes reprises de le faire rentrer dans mon jeu du petit couple parfait. Mais pour lui, je resterais éternellement sa meilleure amie, une meilleure amie qu’il embrasse et à qui il fait l’amour de temps à autre mais rien de plus. L’Amour ? Je ne sais même pas ce que c’est et pourtant j’en rêve.. Assise sur le muret près de la fontaine, je buvais mon verre de vodka (encore un) tout en observant les aller et venues des gens lorsque Milo vint s'asseoir à côté de moi. Milo ? C'est le mon parrain à l’université, vous savez celui qui vous fait votre fameux bapteme. Pas celui où on vous met un peu d’eau sur la tête pour vous bénir. Non, celui où on vous fait aller au dela de vos limites dans tous les domaines : boissons, défis, etc.. Il me connaissait depuis toujours et c’est d’ailleurs pour ça qu’il m’avait choisi : pour me faire subir les pires humiliations. « Tu devrais arrêter de penser à tout ça. » « À quoi ? » « Tu le sais bien. » « Ben non, je sais pas. » Je lui lançais un regard vide avant de boire la fin de mon verre d'une traite. « Putain, Ana, tu te rends pas compte que t'es en train de te détruire pour un mec qui ne veut même pas de toi. » « La ferme, Milo. » Je ne me détruisais pas et même si c'était vrai, je n'avais pas d'ordre à recevoir, ni de lui, ni de quelqu'un d'autre. « T'es plus la même depuis que Seth et toi, vous êtes ensemble.. » « Je t'ai dit de la fermer ! » Me levant en trombe, je me précipitai vers la sortie avant de monter dans ma voiture et là, je me laissai enfin aller.. Ouvrant les vannes, laissant mes larmes dégringoler sur mes joues. Alors que j'essuyai rageusement mes yeux d'un revers de la main, j'aperçus Milo à côté de ma voiture, accoudé à ma fenêtre. « Allez, descend, je vais te raccompagner. » Jour après jour, il a pansé mes blessures, il m'a redonné goût à la vie, m'a forcé à me surpasser. Si j'ai décidé de continuer mes études et de conquérir pour de bon Seth, c'est en grande partie grâce à lui.

Droit constitutionnel, quel pur bonheur ! Bon, okai, je vous l’accorde, le cours en lui-même n’est pas spécialement complexe et barbant mais le prof.. Ce genre de personne ne devrait pas être autorisé à enseigner. Si on a pas un minimum l’esprit pédagogue, à quoi bon travailler dans une école ? Il devait certainement être encore moins doué pour plaider, je ne voyais pas d’autres solutions. Quoi qu’il en soit, j’avais hâte de pouvoir enfin grignoter quelque chose. Une fois, le cours fini, je me ruais donc vers la cafétéria et commanda une assiette de tagliatelles au fromage ainsi qu’une bouteille d’eau. Tant pis pour mon régime, ma salade n’ira qu’à se faire voir ! Mon plateau en main, je me retournai pour me diriger vers la table de mes amis lorsque je fonça malencontreusement dans quelqu’un, lui renversant la moitié de mes pâtes dessus. Outch. Je relevais ma tête vers le jeune homme et m’aperçu au passage que son t-shirt était joliment taché. « Oh, je suis vraiment désolée.. » « C’est pas grave, t’inquiètes », me répondit-il en souriant. Ouf, ce n’était pas un fou furieux. Déposant mon assiette sur la table la plus proche, je le pris ensuite par le bras pour l’emmener près du lavabo. « Je suis vraiment confuse, c’est juste que j’ai eu cours avec Darwin et il m’a royalement énervé du coup je crevais de faim donc j’essayais de me dépêcher et.. » « Te sens pas obligé de te justifier, ça peut arriver à tout le monde ». Je lui lançai mon plus joli sourire avant d’humidifier de l’essui-tout pour essayer de réparer au mieux les dégâts. C’était peine perdue, j’étalais encore plus la tâche. « Bon.. Je crois que la seule chose que je puisse faire c’est te rembourser ton t-shirt », dis-je avant de rire légèrement. « Ne t’en fais pas pour ça, Anaëlie. » Il ne me laissa pas le temps de réagir, il partait déjà vers la porte qui menait au couloir. Comment connaissait-il mon nom ? Certes, son visage m’avait paru familier mais on croise beaucoup de monde dans la ville..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ANA ღ « Si tu crois qu'on est sur cette Terre pour batifoler et cueillir des coquelicots, tu es bien naïve ma fille ! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arggghhhh mon lapin est mort je crois :(
» Coco, j'crois que je t'ai vu...
» "Un bâteau nommé désir" ou "Je crois qu'il nous faudrait un plus grand bateau" [SPOILER]
» Faire des raids en guilde, j'y crois, tout est possible !
» et bien... je crois que c'est moi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMIYD :: Personnages :: Présente-toi, joli coeur :: I'm a super hero-