AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

◇ ◇ ◇

I hate everything about you..


◇ âge : vingt-trois ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2.
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : célibataire.
◇ dans ton petit coeur : personne, il est vide, complètement vide..
◇ date d'arrivée : 24/03/2013
◇ messages postés : 757
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : blake lively.
◇ crédits : junkiie & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : callie l. fawkes & anaëlie l. hopkins.


MessageSujet: ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »   Mar 21 Mai - 19:30

Ils reviennent tous mais trop
tard ou pour les mauvaises raisons..


Ethan & Clélia.

Les choses avaient fini par s’apaiser, je crois. La vie commençait tout doucement à reprendre son cours. Cela faisait un moment qu’Ethan était de retour à présent et tout le monde commençait à s’y faire à sa façon. Certes, je ne doutais pas qu’Adrian et Lucka voyaient ce retour d’un mauvais œil mais il fallait les comprendre après tout. Ethan, lui, restait toujours aussi mystérieux sur la véritable raison de son départ, ce qui avait le don de m’exaspérer. Je savais pertinemment que je ne parviendrais à lui pardonner que si je connaissais toute l’histoire. A l’heure actuelle, il restait encore un vide à combler, des questions sans réponses et une absence sans motifs. Nous avions tous les deux décidé de redevenir amis, de se refréquenter comme avant et d’essayer de voir si l’étincelle qui nous unissait à l’époque était toujours présente même si je pense que cela ne faisait aucun doute.

D’ailleurs, aujourd’hui, il m’avait invité à diner dans la petite auberge où il logeait pour le moment, la coccinelle. Le fait qu’il n’est pas encore envisagé de racheter ou de louer quelque chose ici commençait à m’inquiéter. En général, quand on loge dans une auberge, c’est que l’on ne compte pas rester longtemps, pas vrai ? Quoi qu’il en soit après mon dernier rendez-vous professionnel de la journée, j’étais retournée dans mon appartement et avait pris un bon bain plein de mousse avant de me pouponner. J’adorais prendre soin de moi et cette occasion le méritait bien. Après avoir fait tous les soins possibles et inimaginables sur ma peau, je me mis donc en quête de choisir ma tenue. Ma serviette de bain autour de la poitrine, j’avais été dans mon dressing et l’avait fouillé de fond en comble avant de finir par m’arrêter sur une petite robe noire à la fois classe et sensuelle, exactement ce qu’il me fallait. Je l’enfilai donc après avoir mis de jolis sous-vêtements, c’était quelque chose que je détestais : ne pas choisir mes sous-vêtements avec soin. C’était une habitude chez moi de le faire, ça m’aidait à me sentir jolie et plus sûre de moi. Escarpins aux pieds, veste sur les épaules, parfum dans le cou et sac à main sous le coude, j’étais fin prête !

Nous nous étions donné rendez-vous à la réception de l’auberge avec Ethan. Arrivant la première, je m’installai donc sur un sofa à côté de quelques magasines que je commençai à feuilleter. Etrangement, j’étais particulièrement nerveuse. Après tout, ce diner en amis pourrait presque passer pour un rencard. De plus, c’était la première fois que j’allais me retrouver seule avec Ethan depuis notre fameux baiser alors autant vous dire que je redoutais un peu le moment. Mais bon, tout devrait bien se passer, pas vrai ? Alors que je déposais le magasine, je vis alors le beau brun se diriger vers moi et sentit mon cœur faire un bond au même moment.


_________________
    A. Clélia Dickens
    « Je ne suis pas amoureuse de lui, tu sais. Non. Je ne veux pas être amoureuse. Ni de lui. Ni d'un autre. Je ne veux pas que ma vie dépende de quelqu'un. Je ne veux pas que tout s'écroule si ça ne marche pas. Je ne veux même pas qu'on essaie lui et moi. Je ne m'en remetterais pas, si jamais ça ne marche pas. J'ai le coeur bousillé. Bousillé. Pété. Défoncé. Je ne veux pas que mon bonheur soit lié à une seule personne. Non, je ne veux pas tomber amoureuse de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »   Mer 22 Mai - 1:22

C’est difficile de revenir et de se remettre dans la vie de famille ou encore de retrouver un lien normal avec ses amis qu’on avait avant. Il est pourtant nécessaire de savoir encore une fois que je ne suis pas parti avec le plus grand plaisir, je n’ai pas laissé ma sœur et ma petite princesse avec un grand sourire. Au contraire, j’ai tiré une tête de six pieds de long quand j’ai comprit la bêtise que j’avais faite que de les laisser à des kilomètres de l’endroit où je me retrouver et encore plus quand j’ai songé le nombre d’années que j’allais devoir passer loin d’elles mais surtout sans elles. Je suis revenu depuis quelques temps et heureusement pour moi les deux femmes qui sont assez importantes dans ma vie si je ne compte pas ma mère ont toutes les deux réussi à me pardonner. J’ai peut être au début pensé que cela ne serait juste pas possible et que j’allais me manger les tartes les plus monumentales ou les insultes les plus folles aux visages mais au final les choses ont été plus soft que je ne l’aurai pensé. Partir et ne pas pouvoir en expliquer les raisons c’était déjà assez compliqué et douloureux mais alors revenir et devoir garder le silence encore et encore c’est tout simplement horrible, une torture tout simplement. On aimerait tellement pouvoir ouvrir la bouche et déballer toute la vérité. Annoncer la raison de ce départ soudain et se faire pardonner en disant cette fois des choses vraies.

Vivre ailleurs que dans une maison ou un appartement qui est le sien ce n’est pas tout le temps le top quoique quand on vit dans un endroit tel qu’hotel ou autre l’avantage c’est que vous n’avez pas tout le temps le ménage ou le rangement à faire. On paye des gens pour le faire et c’est de tout repos pour vous-même si de temps en temps vous pouvez quand même mettre la main à la patte en enlevant un peu de travail aux employés. Ce n’est peut être pas le must du must mais en attendant j’avais décidé d’inviter ma petite Clélia à manger à l’endroit où je loge actuellement et jusqu’à nouvel ordre. Après avoir passé quelques coups de fils et eut quelques supérieurs il était temps pour moi de me préparer avant la venu de la plus belle des femmes qui soit si je ne compte pas les merveilles de ma famille que ce sont ma mère et ma petite sœur. Crétin je suis j’ai oublié d’appeler la reception entre deux coups de fils pour aller réserver une table en bas et du coup étant l’heure de pointe si l’on peut dire, la majorité des tables sont prise. A l’heure du rendez-vous je descend donc donner la liste de ce qu’il serait judicieux de manger à l’accueil et je me tourne en découvrant la merveilleuse silhouette de Clélia. Je m’avance vers elle.

« Tu es merveilleuse Clé…si cela ne te dérange pas j’ai fait une liste de plats qu’on va nous monter dans ma chambre, j’ai malheureusement oublié de demander à ce que l’on nous réserve une table et à cette heure tout le monde y est. Si cela te dérange on peut attendre qu’une table se libère et on nous préviendra sur le téléphone de la chambre. »

En attendant je lui tend mon bras afin qu’elle le prenne si elle le veut et que l’on puisse aller à l’étage afin de rejoindre ma chambre. Lorsque nous arrivons dans la chambre je me permet de lui ôter sa veste et sent son parfum arriver jusqu’à mes narines. Je souris et vais déposer la veste sur une chaise.

« Je vois que mademoiselle n’a pas put résister à mettre le parfum que je t’ai offert…tu serais même capable d’être venu avec le DVD va. Tu sens irrésistiblement bon en tout cas. Tu veux au moins un truc à boire j’ai quelques trucs dans le petit frigo là bas si tu veux aller voir. »

Je me tourne vers elle et à vrai dire revient à sa hauteur afin de me retrouver de nouveau à coté, elle m’a à vrai dire manqué et j’ai du mal à savoir où les choses en sont entre nous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

◇ ◇ ◇

I hate everything about you..


◇ âge : vingt-trois ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2.
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : célibataire.
◇ dans ton petit coeur : personne, il est vide, complètement vide..
◇ date d'arrivée : 24/03/2013
◇ messages postés : 757
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : blake lively.
◇ crédits : junkiie & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : callie l. fawkes & anaëlie l. hopkins.


MessageSujet: Re: ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »   Mer 26 Juin - 19:41

Ils reviennent tous mais trop
tard ou pour les mauvaises raisons..


Ethan & Clélia.

« Tu es merveilleuse Clé… Si cela ne te dérange pas j’ai fait une liste de plats qu’on va nous monter dans ma chambre, j’ai malheureusement oublié de demander à ce que l’on nous réserve une table et à cette heure tout le monde y est. Si cela te dérange on peut attendre qu’une table se libère et on nous préviendra sur le téléphone de la chambre. »  Je lui souris avant de me lever pour prendre le bras qu’il me tendait. « Bien sûr que non, ça ne me dérange pas. On en sera encore plus tranquille comme ça. »  Je le suivis jusqu’à sa chambre sans dire un mot. Il m’avait toujours impressionné, déjà lorsque j’étais petite et, encore maintenant, lorsque je le vois, lorsque je l’approche, lorsque je le touche, j’ai l’impression que le ciel pourrait me tomber sur la tête.

Une fois arrivé dans sa chambre, il m’ôte ma veste et la pose sur une chaise. « Je vois que mademoiselle n’a pas put résister à mettre le parfum que je t’ai offert…tu serais même capable d’être venu avec le DVD va. Tu sens irrésistiblement bon en tout cas. Tu veux au moins un truc à boire j’ai quelques trucs dans le petit frigo là bas si tu veux aller voir. » Il revint alors vers moi pour finir par venir s’arrêter juste à mes côtés. « Tu me l’as offert pour que je le porte, pas vrai ? », dis-je avec un léger sourire. Malgré cette admiration que j’avais pour lui, je parvenais toujours à garder les pieds sur terre, à lui parler comme si nous étions des amis de grande date que ne se sont JAMAIS quittés. J’aurais du lui en vouloir. A vie. Mais j’en étais totalement incapable. Il me connaissait plutôt bien car, effectivement, j’avais pris le fameux DVD, au cas où la soirée nous mènerait à regarder un film, sait-on jamais. Mais pour l’instant, je préférais garder cette information pour moi seule. Faisant comme chez moi, je me dirigeai vers le mini frigo qu’il m’avait indiqué. Depuis que nous étions enfants, nous avions eu l’habitude de nous comporter comme si nous étions chez nous lorsque nous étions chez l’autre et cela n’avait pas changé malgré les années car dans cette chambre qui contenait ces effets personnels, je me sentais déjà comme chez moi. Je pris une canette de coca avant de lui demander : « Je te sers quelque chose ? » Une fois qu’il m’eut indiqué ce qu’il désirait boire, je me dirigeai à nouveau vers lui avant de lui tendre sa boisson.

« C’est joli ici, je comprend que tu t’y plaises », dis-je tout en observant sa suite. L’auberge de la Libellule est la plus réputée de la ville et il y a de quoi, il faut bien l’avouer. Les chambres sont décorées avec goût, les repas excellent et le personnel accueillant, la combinaison parfaite pour ce genre d’établissement. « Mais tu ne comptes quand même pas louer ou acheter quelque chose ici.. Histoire de te poser ? » Je devais bien avouer que cet état m’inquiétait. En effet, on vit dans une auberge quand on est là que pour un temps, pas lorsque l’on a décidé de revenir pour de bon, pas vrai ? En attendant sa réponse, je m’installai sur le lit, observant le plafond, mon ventre gargouillant légèrement, je commençais à avoir faim.


_________________
    A. Clélia Dickens
    « Je ne suis pas amoureuse de lui, tu sais. Non. Je ne veux pas être amoureuse. Ni de lui. Ni d'un autre. Je ne veux pas que ma vie dépende de quelqu'un. Je ne veux pas que tout s'écroule si ça ne marche pas. Je ne veux même pas qu'on essaie lui et moi. Je ne m'en remetterais pas, si jamais ça ne marche pas. J'ai le coeur bousillé. Bousillé. Pété. Défoncé. Je ne veux pas que mon bonheur soit lié à une seule personne. Non, je ne veux pas tomber amoureuse de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »   Ven 5 Juil - 12:15

Je suis vraiment con des fois, je prévois de voir la fille de mes rêves et j’en oublie de faire les choses correctement c’est quand même le comble du comble ! Je devrais me concentrer un peu plus sur les priorités et m’atteler à tout boucler avant de m’occuper à faire autre chose. La prochaine fois je me promets certes tout seul mais je fais la promesse de prévoir tout de A à Z lorsque j’aurais un rendez vous avec elle histoire qu’il soit parfait de chez parfait et irréprochable. Je pense enfin non je suis sûr que c’est ce qu’elle mérite. Un rendez-vous aussi parfait qu’elle ne l’est. Alors que nous arrivons dans ma chambre et que je rétorque un petit quelque chose à propos du fait qu’elle ai mit le parfum que je lui ai offert, elle me répond que je lui ai offert pour qu’elle le mettre, du moins elle me dit cela dans une question rhétorique. Je comprends alors que ma remarque était tout simplement idiote et que je dois juste me contenter de sourire à l’idée qu’elle se met déjà à l’utiliser. Comme nous avions à l’époque l’habitude de le faire cette dernière fait comme chez elle et elle à tout à fait raison car on a toujours fait ainsi et ce n’est pas parce que je suis partit un certain temps que les choses ont changé enfin du moins pas pour cela. Elle peut faire comme chez elle, aller se taper un petit somme si l’envie lui en dit ou aller se prendre une petite douche si soudainement elle en ressent le besoin. Pendant qu’elle allait se servir un petit truc elle en profita pour me demander aimablement ce que je désirais boire à mon tour et je me retournais pour lui désigner la bouteille qui m’intéressait le plus parmi ce qui s’y trouvait.

Je l’observais de mon côté sans rien ajouter tandis que cette dernière se tourna pour regarder l’endroit où je loge en attendant de pouvoir être sûr que je peux m’installer enfin me réinstaller dans cette ville. Je souris alors à sa remarque et regarde à mon tour comme si je découvrais l’endroit pour la première fois alors que cela fait quand même quelques temps que je m’y trouve à présent.

« Oui, je n’ai pas hésité à prendre du haute gamme pour le coup mais bon comme je ne sais pas pour combien de temps j’y suis-je préférais vivre dans de bonnes conditions plutôt que de prendre quelque chose qui va rapidement me dégouter. Tu sais je sais que tu as ton chez toi mais tu peux venir squatter ici quand tu veux quoique je comprends que c’est mieux de dormir chez toi. »

La question qu’elle me posa juste après me fit bien entendu comprendre qu’elle s’inquiétait sans doute que je reparte. Je ne suis pas médium pour lire dans ses pensées mais je la connais très bien et je sais que c’est sans doute son inquiétude principale pour qu’elle me pose cette question. Je suis soudainement bloqué sur ce que je pourrais alors lui répondre. Bien entendu que je voudrais lui répondre que mon désir est d’acheter quelque chose ici et de ne plus y bouger mais je ne sais absolument pas ce qui peut arriver à l’avenir. Est-ce qu’au bout de six mois on ne va pas me contacter pour me dire que je dois repartir et sans élever la curiosité de ceux que j’aime et surtout encore une fois sans leur dire au revoir histoire qu’il n’y ai pas de tentative de recherche de l’endroit où je me rends. Je bois alors encore une ou deux gorgées de mon verre et le pose là où il m’est possible de le mettre, je vais alors vers la fenêtre qui me permet d’avoir une vue dehors.

« J’aimerais bien…histoire de me dire que je me pose enfin et que je n’aurais plus à vous quitter…à vous laisser toutes les deux. Mais le problème c’est que…ne t’énerve mais ce n’est pas moi qui décide de s’y je pars ou si je reste. Pour ma part je vais tout faire pour trouver un endroit où dormir autre qu’ici. Je crois que j’ai trouvé d’ailleurs un petit truc sympa pas trop loin de chez vous. Je te rassure je ne serais pas tout le temps sur votre dos promis. »

Je détourne alors mon regard de dehors et regarde là où elle se trouvait avant mais effectivement elle ne s’y trouve plus puisqu’entre temps elle à bougé afin de prendre place sur mon lit et de s’allonger. J’entends alors son ventre gargouiller et cela amène un léger sourire sur mon visage, je suis amusé pour un rien à vrai dire et pourtant je suis quelqu’un de plutôt sérieux mais qui rigole assez facilement et pour un rien enfin surtout quand je suis avec elle ou ma sœur. Je m’avance alors vers elle et prends également place sur mon lit. J’hésite un petit moment puis je saisis sa main.

« Princesse…j’aimerais parler de la dernière fois et de…enfin d’avant mon départ. Je sais que c’est pas forcément ce dont tu voudrais te préoccuper et que je suis peut être pas le mieux placer pour lancer le sujet vu mon statut d’absent et de déserteur mais je voudrais qu’on en parle si ça te dérange pas. Tu peux prendre mes paroles pour des tentatives d’embobinages mais ce n’en est pas le cas mais je veux te dire que je n’ai…absolument jamais cessé de regretter mon départ et surtout d’avoir laissé échapper une possibilité avec toi. Et également j’ai repensé à ton geste de la dernière fois bien que c’était un geste fait dans un état loin de la normalité. Tu sais je… »

Mais alors que j’étais dans un élan de sincérité et surtout dans un monologue dont j’avais l’impression de m’empétrer comme un crétin on toqua à la porte de ma chambre. Je lâche alors un soupire et lâche la main de cette ravissante jeune femme qu’est Clélia afin d’aller ouvrir la porte. Je remercie alors la personne et ramène le chariot à l’intérieur avec toute la nourriture commandé.

« Nous allons pouvoir faire plaisir à ton estomac. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

ETHELIA ღ « J'ai bien essayé de chasser ce nom de ma mémoire, mais on ne commande pas à sa mémoire. On peut juste parfois l'endormir un peu. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Merci, beaucoup pour votre aide .
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Les BD qu'elles sont bien
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar
» Bien Suprême, Aun'shi ou Farsight ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMIYD :: Hors Jeu :: RP-