AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.   Lun 6 Mai - 10:52

Ça faisait plusieurs semaines que cette histoire de divorce trainait… Je me disais que Liam devait commencer plus tôt sa crise de la quarantaine mais il avait l’air drôlement sérieux… Je n’arrivais pas à croire qu’il veuille le divorce après tant d’années passées ensemble. Pourtant, je ne pense pas avoir quelque chose à me reprocher, je ne suis pas une épouse modèle, mais je ne suis pas non plus une garce, enfin je ne crois pas. Tout ça m’obsède, ça va vraiment commencer à me rendre dingue… Même au travail, je suis de moins en moins à ce que je fais, je suis distraite par ma vie privée, je n’aime pas confondre travail et ce qui se passe à la maison.

J’ai l’impression que mes opérations ne se passent pas correctement aujourd'hui, que mes patients risquent de pâtir de cette mauvaise situation sentimentale. Jamais ça ne m’était arrivé, c’est vraiment pénible. Heureusement que la journée est bientôt finie… Je préfère laisser ma place au bloc à des collègues et aller faire des essais sur les souris du laboratoire.
Enfin, je quitte ma blouse ainsi que l’hôpital, c’est la première fois que je suis aussi soulagée d’en sortir, tout ça pour régler mes problèmes personnels. Depuis quelques temps, Liam avait quitté la maison et je me retrouvais seule dedans. Si je l’appelais, quelque chose me disait qu’il ne viendrait pas alors je prenais la situation en main et me rendais à son appartement. Je traversais Hemingway’s Mead en voiture, tournant en rond pour trouver une place pas trop loin de son domicile. Je me garais et vis que son véhicule était là, j’en déduisais que lui aussi.

Je devais le convaincre de ne pas faire comme s’il ne s’était rien passé durant toutes ces années. D’accord, nos parents avaient été à l’origine de cette sorte de mariage arrangé mais je ne pensais pas que nous en avions été si malheureux qu’il a l’air de le penser. De plus, c’est mon meilleur ami, pourquoi ne m’en a-t-il pas parlé plus tôt ? Nous aurions pu trouver une solution pour rétablir le calme dans notre couple. Au pire, je serais même prête à suivre une thérapie de couple pour que tout soit comme avant. Je m’approchais de la porte, assez angoissée. Je restais quelques secondes sans sonner puis je me décidais à le faire. J’attendais qu’il m’ouvre et dès qu’il fut apparu sur le pas de la porte, je le saluais :

« Salut. Je viens pour qu’on parle de tout ça. »

Peut-être qu’il me dirait que pour lui, c’était bel et bien fini, qu’il n’y avait plus aucune chance pour nous deux. Dans tous les cas, je ferai en sorte qu’on soit de nouveau ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.   Lun 6 Mai - 17:23




Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.

Emily L. Radcliffe & Liam C. Radcliffe


codage © purple ; gifs © onceuponatimegifs|tumblr & © man-of-his-word|tumblr


    Depuis que j’étais parti du domicile conjugal, j’avais l’impression que mon quotidien n’était que bataille avec le divorce. Pourtant, je ne faisais pas que ça, j’avais mes cours. Celui d’aujourd’hui avait été particulièrement agaçant. Et éprouvant sans aucun doute. « Bien, je ne vous félicite pas pour ce devoir. N’y a-t-il aucun d’entre vous qui puisse retenir une seule date ? » Je n’avais pas pour réputation d’être un professeur blessant ou trop strict, mais il y avait des fois où il fallait remettre les étudiants dans le droit chemin. Quand vous étiez trop gentil, il pensait que vous étiez un de leurs copains, c’était la pire erreur qu’un prof puisse faire, vouloir être le copain de ses étudiants. Nous n’étions pas là pour être aimé de nos étudiants, nous étions là pour leur inculquer le savoir nécessaire à l’obtention de leur diplôme. Mais je n’étais pas non plus le genre à vouloir les enfoncer à tout prix. Je voulais que chacun de mes étudiants ait son diplôme. Le fait était que le devoir qu’ils m’avaient rendu n’était pas bon. Je devais le leur signaler, qu’ils se remettent en question. J’étais rentré à mon appartement en ayant l’impression que mon enseignement n’était peut-être plus aussi bon qu’à l’époque. A moins que ce ne soit toute cette histoire de divorce et les retrouvailles avec Jennalyn qui me torturaient l’esprit. En rentrant, je m’étais servi un verre de whisky et m’étais assis, pour réfléchir. Sur ma table basse étaient étalés toute sorte de papiers ; des copies d’élèves, des lettres diverses, et des papiers venant de mon avocat. Je fus sorti de mes pensées lorsque la sonnette de la porte retentit. Je me demandais qui pouvait me rendre visite. C’était peut-être Birdy-Swan. Cela faisait un moment que nous ne nous étions pas vus. Je savais qu’elle s’inquiétait pour moi. Lorsque j’ouvris la porte, je découvris que c’était bien une blonde mais pas celle à laquelle je m’attendais. Etonnement, je n’en fus pas si surpris. Emily se donnait beaucoup de mal pour me prouver qu’il ne fallait pas qu’on divorce. « Salut. Je viens pour qu’on parle de tout ça. » A sa tête, je savais qu’elle n’allait pas abandonner, alors je me décalais de la porte. « Entre, Emily. » Je lui avais fait un faible sourire. Au fond, la voir me faisait toujours plaisir. Une fois la porte refermée, je me tournais vers elle. « Que veux-tu qu’on en dise ? C’est comme ça. Des couples divorcent tous les jours. » Je ne voulais pas être méchant, mon ton ne l’était d’ailleurs pas. Je voulais simplement essayer de la mettre face à la réalité, des couples divorçaient tous les jours et nous faisions partie de ces couples. Que je finisse par me remettre avec Jennalyn ou pas, je savais que mon mariage était fini. J’avais de la peine pour Emily, sincèrement. Moi aussi, avant de rencontrer Jennalyn, je pensais qu’elle était la femme de ma vie et que je n’aimerais qu’elle jusqu’à la fin de mes jours. Nous nous voilions la face, et tomber amoureux de Jennalyn m’avait ouvert les yeux. J’espère pouvoir ouvrir les yeux de ma femme, ou plutôt de ma meilleure amie, à mon tour. Elle ne méritait pas de souffrir. Malheureusement, c’était ce qui se produirait jusqu’à ce qu’elle se rende compte que j’avais raison. Un jour, je le savais, ça arriverait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.   Jeu 9 Mai - 22:19

Il se poussait de la porte pour me laisser entrer. Heureusement qu’il m’a laissée faire et qu’il ne refuse pas le dialogue comme certains hommes le feraient. A ce niveau-là, j’en suis plutôt satisfaite. En fait, j’ai épousé l’homme idéal mais je crois qu’il ne sait pas ce qu’il veut. Il doit être un peu perdu à cause de tout ce qui s’est passé avec cette étudiante. Pourtant, je lui ai dit que je le pardonnais. C’est vrai, je pourrais tout lui pardonner, même la plus horrible des choses qu’un homme puisse faire. Il ne comprend pas à quel point je l’aime je crois… Des couples divorcent tous les jours, oui, mais pas nous. On ne forme pas un couple comme les autres… ! On est ensemble depuis si longtemps que ça me paraitrait bizarre de le voir disparaitre comme ça, sur un coup de tête.

« Alors tu te sers de ça comme excuse… C’est n’importe quoi ! Pourquoi tu nous fais ça à nous ? Tu peux me dire ce qui ne va pas ? Est-ce que tu me reproches quelque chose ?»

Je suis sûre que nous deux, c’est pour toujours. Peu importe les obstacles, il n’y aura rien qui pourra nous séparer. Puis, je le connais mieux que personne, tout ça ne peut être qu’une passade, un souci temporaire. Il refuse d’admettre que nous sommes faits pour être ensemble et ça… ça me rend dingue. Depuis tout ce temps, il a toujours été le seul. Le seul qui a toujours compté, mais apparemment, ce n’est pas réciproque, et ça me fait mal.

« Je te l’ai déjà dit… Je te pardonne pour ton étudiante, tu n’as pas à t’en faire ou à me faire un crise de la quarantaine. »

Il ne peut que se tromper dans ses sentiments envers elle. Il la trouve peut-être plus attirante que moi, plus jeune, plus resplendissante… S’il a besoin de faire une pause, bien, j’accepte, mais ce n’est pas une raison pour demander le divorce directement.

« Tu sais, si tu veux faire un break, d’accord. On peut vivre chacun de notre côté provisoirement, ce n’est pas un problème. Mais… Qu’est-ce qu’elle a de plus que moi ? »

A ce moment-là, je redoutais sa réponse, je ne rêvais plus que de retourner à l’hôpital afin de sauver des vies, d’être utile au lieu de me lamenter sur mon propre sort.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.   Ven 17 Mai - 20:05

    « Alors tu te sers de ça comme excuse… C’est n’importe quoi ! Pourquoi tu nous fais ça à nous ? Tu peux me dire ce qui ne va pas ? Est-ce que tu me reproches quelque chose ? » J’avais refermé la porte derrière Emily. J’avais fermé les yeux quelques secondes avant de me retourner vers elle. Je la fixais. « Je te sers quelque chose ? » J’avais posé la question plus par politesse que par autre chose, je savais bien qu’elle n’était pas ici pour boire un coup et rigoler un peu. Sa démarche était sérieuse, et c’était bien ça le souci, Emily s’accrochait sérieusement à nous alors qu’il n’y avait plus rien auquel s’accrocher. Je ne voyais même pas pourquoi elle pensait que j’avais quelque chose à lui reprocher, c’était moi qui l’avais trompée, moi qui m’étais éloigné d’elle, et encore moi qui étais littéralement tomber amoureux d’une autre. Il n’y avait que moi à blâmer pour la fin de ce mariage. Je m’en voulais de la blesser. Je m’en voulais vraiment de faire ça. Cependant, je ne m’en voulais pas de vouloir ce divorce, je ne m’en voulais pas d’aimer Jenna parce que grâce à elle, j’avais compris que mon mariage était terminée, que ma femme était ma meilleure amie et non plus mon épouse. Je ne pouvais pas, je n’arrivais pas à m’en vouloir pour ça. Ça m’était impossible. C’était comme en vouloir à Jennalyn d’avoir pris l’avion en même temps que moi cet été là, et d’avoir fait tomber ses affaires. « Y a rien à te reprocher Emily. Un couple, ça se fait à deux. Et, on n’est pas un couple. On ne l’est plus, tu comprends pas ? On a changé, on a grandi, on avait dix-neuf ans quand on s’est marié. Moi aussi, je croyais que c’était pour la vie, tu crois peut-être que je t’aimais pas ? Bien sûr que je t’aimais. Et je t’aime toujours. Il n’y a eu que toi, toute ma vie. Tu sais bien que je t’aime, Emily, mais… » Seulement, ce n’était pas comme elle le voulait. J’avais beau lui répéter que nous n’étions plus des époux depuis longtemps, qu’on croyait qu’entre nous c’était de l’amour mais ce n’était pas un amour passionné, c’était un amour platonique, une grande amitié. Elle ne me laissa pas le temps de terminer. « Je te l’ai déjà dit… Je te pardonne pour ton étudiante, tu n’as pas à t’en faire ou à me faire une crise de la quarantaine. » Elle ne comprenait donc pas. Elle n’avait pas à me pardonner. Elle n’avait pas à me dire de ne pas m’en faire. Je ne m’en faisais pas pour moi, ni pour Jenna, je m’en faisais simplement pour elle. Je savais qu’elle était blessée mais il fallait qu’elle se rende à l’évidence. De plus, on avait déjà essayé de reconstruire notre couple, j’avais essayé et j’avais été incapable de ne plus penser à Jennalyn. Je n’étais pas en colère contre Emily, je ne pouvais pas lui en vouloir, elle croyait en nous, même si je savais au plus profond de moi qu’elle avait tort. « C’est pas ça, Emily. Et ce n’est pas mon étudiante, ce n’est pas seulement ça et tu le sais. Je suis amoureux d’elle. » J’étais fatiguée d’essayer de m’expliquer, d’essayer de lui faire entendre raison. J’étais lassée de l’entendre me dire que c’était une crise passagère ou quelque chose de ce genre. Je n’arrivais pas à lui en vouloir, parce que je l’aimais véritablement. Elle était une meilleure amie pour moi, elle avait toujours été là pour me soutenir, tout comme j’avais toujours été là pour elle. « Tu sais, si tu veux faire un break, d’accord. On peut vivre chacun de notre côté provisoirement, ce n’est pas un problème. Mais… Qu’est-ce qu’elle a de plus que moi ? » Je fronçais les sourcils. Pourquoi faisait-elle cela ? Je n’étais pas sûre qu’elle veuille vraiment connaître la réponse. Et puis, de toute façon, ce n’était pas question de ça. L’une n’était pas mieux que l’autre. Ce n’était pas du tout comparable, elles étaient deux femmes complètement différentes, voilà tout. Inconsciemment, je laissais échapper un soupir. « Ne fais pas ça, Emily, arrête de te faire du mal comme ça. Ça ne nous mènera à rien, ça ne te mènera à rien. En tout cas, moi, je ne ferais pas ça. » Ma voix était calme, je l’étais totalement, mais j’avais prononcé ma dernière phrase avec fermeté et compassion également.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.   Jeu 23 Mai - 22:57

Je crois qu’il se fiche de moi. Je suis presque en train de lui faire la leçon et il me demande s’il me sert quelque chose. C’est bien, il est poli et tout, mais je me fiche complètement de boire quelque chose ou pas.

« Qu’est-ce que tu me sers ? Une chance, s’il te plait. »

Là, y a un truc que je comprends pas. S’il n’a rien à me reprocher et qu’il me largue, y a un problème quelque part, non ? Un couple se fait à deux, ça je n’en doute pas et c’est même le principe d’un couple, logiquement. Certes, on a vieilli mais pourquoi est-ce que tout part en vrille, soudainement ? Oui, on était jeunes, ce n’est pas une erreur de jeunesse pour autant. Au contraire, cette expérience m’a fait mûrir et je ne risque pas de le regretter. Je sais que ce n’est pas fini, que ce n’est rien de plus qu’une mauvaise passe. On n’est pas en couple, on est marié et c’est bien différent ! Heureusement qu’il m’aimait, il ne me manquait plus qu’une union basée sur la pitié. Il m’aime toujours et je dois avouer que ça me fait quelque chose quand je l’entends le dire. Je me tais, je le laisse parler. Peut-être qu’il est en train de retrouver la raison ? La chose que je n’arrive pas à comprendre, c’est qu’il dit m’aimer alors qu’il demande le divorce… Il faut reconnaitre que c’est étrange.

Ce n’est pas seulement quoi ? Je ne vois pas de quoi il veut parler, ça m’intrigue. Alors… Il m’aime mais il est amoureux de son étudiante. C’est de moins en moins compréhensible. Je le regarde, d’un air interrogateur.

« Liam… Toi aussi tu as été le seul et je trouve que c’est bête de s’arrêter maintenant, de ne pas nous laisser une chance. Je ne comprends pas… Tu m’aimes mais tu es amoureux d’elle ? Tu es amoureux de nous deux ? Mais… Ce n’est pas possible d’aimer deux personnes à la fois, sinon, on n’aime ni l’une ni l’autre. Non ? »

Logiquement, je lui proposais de faire une pause. Il fallait au moins qu’on se laisse une chance. Pourquoi notre histoire s’arrêterait maintenant ? C’est trop beau pour que ça s’achève aujourd’hui. Nous sommes ensemble depuis notre plus jeune âge, je ne peux pas voir ma vie sans lui. Rien que lorsque je rentre et que je retrouve la maison vide, j’ai du mal à le supporter. Que j’arrête de me faire du mal. Elle est bien bonne celle-là ! C’est juste cette histoire… ça me fout en l’air. J’y pense même au boulot, je n’y arrive plus. Je ne le trouve pas assez clair dans ses propos, j’aimerais arriver à le comprendre mais je n’y parviens pas.

« Arrête d’être aussi pessimiste ! On a une chance, on n’en a pas toujours. Faut en profiter. Je t’en prie… Pourquoi tu fais ça ? Tu me testes ? Tu veux voir si je tiens à toi ? Eh bah la réponse est oui, oui je tiens à toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PV Liam] Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre.
» « Chaque personne qu'on s'autorise à aimer est quelqu'un qu'on prend le risque de perdre. » •• Saphyr
» Chaque personne qu'on s'autorise à aimer prend le risque de le perdre (Rp libre)
» Doit etre vue pas chaque personne
» A chaque personne sa présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMIYD :: Hors Jeu :: RP-