AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Lun 29 Avr - 12:20


Il t'as suffit de seulement quelques secondes de réflexion pour accepter cette soirée, t'es pas vraiment du genre à rester chez toi si l'occasion d'une fête se présente, surtout un samedi soir. A vingt heure, après t'être préparé pendant plus d'une demi-heure tu prend le chemin de la soirée avec la ferme intention de ne pas la terminer seul. Une fois sur place l'alcool coule à flot, tu ne te fais pas prier pour en offrir par la même occasion à une fille, ta cible de la soirée. Tu bois, tu la fais boire, tu danse avec elle, l'embrasse même mais finalement elle se trouve une excuse toute faite, elle doit rentrer chez elle alors qu'il est à peine 23h. Peu importe, t'as pas l'intention de t'arrêter à ça. La soirée continue, à deux heures du matin tu es totalement rond, t'as peut-être un peu trop abusé sur les verres.. Tu rentre tant bien que mal chez toi même si tu ne marche pas vraiment droit. Second étage, tu cherche tes clés pendant plusieurs minutes et tente d'ouvrir ta porte. T'aurais du savoir qu'avec l'alcool t'es incapable de viser une serrure, à moins d'y passer une heure et là t'as pas la patience. Tu soupire, range tes clés dans la poche arrière de ton jean et monte un nouvel étage pour toquer à la porte de Cat. Au fond cette histoire de clé c'est pas plus mal, Cat c'est une très bonne amie, t'adore passer du temps avec elle même si pour le coup il est tard et en plus t'es totalement ivre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Jeu 9 Mai - 10:38


I’d sing for you, You’d sing for me, We’d be sharing all and more, we would love without discord.

Bon, d'accord, je chantais très mal, mais qui ça dérangeait ? Je ne chantais - et encore si on peut appeler ça chanter - que pour moi, il y avait juste mon chat, mais alors ce petit bouffon allait se cacher sous les draps de mon lit, un vrai amour. Et puis, j'aimais bien cette chanson, voilà. Encore un samedi soir où j'allais rester seule chez moi, à ne rien faire d'intéressant, comme une grosse larve en short de pyjama et haut délavé. Une vraie déesse de la mode,je ne vous le fais pas dire. Mais bon, encore une fois, ça ne regardait personne. Je savais que Mattéo était sorti ce soir, donc voilà, je n'avais besoin de me faire belle pour personne ! Après un dîner bien gras en matière grasse - pizza double cheesse avec du peperoni, un vrai régal - je m'affalais sur le canapé afin de regarder une émission idiote à la télévision. Il n'y avait rien d'autres, et je n'avais aucune envie de réfléchir, juste me moquer de l'idiotie des candidats de téléréalité. Non mais allo quoi. Les heures passaient, et mes yeux se fermaient de fatigue. Alors que je venais d'éteindre la télévision et que j'étais fin prête à aller plonger dans un sommeil sans fond, et ne plus m'éveillée avant le lendemain matin midi, on toqua à ma porte.... Toquer... Alors qu'il y avait une sonnette. Haussant les sourcils, je me dirigeais d'un pas lent vers la porte, qui pouvait bien m'emmerder à une heure pareille ? Mattéo. Qui d'autres ? "Matty ! Tu sais quelle heure il est ?! Qu'est-ce que tu veux ?" Et puis il avait l'air dans un piteux état. "Tu sais que ta porte, c'est celle juste à côté, non ?" Je m'approchais de lui avant de reculer d'un bon. "Mon dieu, tu pues l'alcool." Et c'est dans des moments pareils, quand monsieur allait faire la fête jusqu'à pas d'heure, boire comme un trou avec ses potes, que j'aurais aimer ne pas le connaître, ne pas être son amie mais n'être qu'une fille parmi tant d'autres qu'il aurait sauter... Oui, c'est triste. "Reste pas dehors comme un idiot, entre." Je me décalais pour le laisser entre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Jeu 9 Mai - 20:01


« Matty ! Tu sais quelle heure il est ?! Qu'est-ce que tu veux ? ». Tu passe une main sur ta nuque tout en retenant un petit rire nerveux face à ta réaction, au fond tu la comprends vu l'heure tardive mais bon, t'es pas en état d'ouvrir ta porte alors tu opte pour la facilité. Il faut dire que t'as pas vraiment envie de dormir aussi seul et Cat c'est la personne parfaite pour ça puisque ce n'est qu'une très bonne amie à tes yeux, ce qui reste relativement rare vu tes relations avec les autres filles. « Tu sais que ta porte, c'est celle juste à côté, non ? ». Comme pour en être certain, tu jette rapidement un coup d'oeil à ta porte effectivement fermée. Comme un gosse pris en faute tu murmure en baissant un peu les yeux. « Ouais, je sais.. J'ai pas réussi à l'ouvrir, elle doit être bloquée. » T'es quasiment certain qu'elle ne va pas te croire et ton doute se confirme rapidement quand elle s'approche de toi. « Mon dieu, tu pues l'alcool. » T'es du genre à relativiser tout le temps alors tu ne prends pas la peine de répondre malgré ton large sourire, elle commence à bien te connaitre alors tu te dis que ça ne doit pas la choquer plus que ça puisque tu sors au moins un jour sur deux. « Reste pas dehors comme un idiot, entre. ». Tu ne te fais pas prier pour entrer à l'intérieur en déposant au passage un baiser sur sa joue comme tu le fais souvent. « Merci Cat ! ». Tu n'es pas vraiment du genre à te gêner chez elle alors tu t'installe sur son canapé en laissant un bras ouvert, ton sourire s'élargit doucement. « Tu viens ? » Au fond peut-être que ça la gêne, peut-être qu'elle doute de tout mais dans ces moments-là tu deviens particulièrement câlin, tant qu'il n'y a pas d’ambiguïté entre vous.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Dim 19 Mai - 20:15

Je ne pus m'empêcher de rire face à son attitude. On aurait dit un vrai gosse. Et pour mon plus grand malheur, je trouvais ça attendrissant. Mon dieu, j'étais folle. "Oui, surement, quelqu'un a dû la bloquer de l'intérieur et s'enfuir par la fenêtre, c'est courant quand on habite au troisième étage." Pourquoi se priver de le faire marcher ? J'avais envie de voir jusqu'où il allait me croire, et vu l'état actuel de son cerveau, j'allais rire. Encore un peu plus. Un vrai gosse, c'était bien ça. Et son immense sourire collé sur le visage n'arrangeait rien. Je fondais purement et simplement, depuis aussi longtemps que je m'en souvienne. Depuis la période où je ressemblais à un petit ballon, ronde sur patte, pas très belle et pourtant, les yeux grands ouverts sur ce visage ressemblant à un ange. Un ange qui se trouvait finalement plus être un démon qu'autre chose. Mais comme on dit, les sentiments ne se contrôlent pas, malheureusement pour moi. Ou pas, à voir du point de vue. Une fois pris place sur le seul canapé de mon petit appartement, je partis chercher un verre d'eau. "Tiens, bois ça, c'est pas alcoolisé, mais c'est tout aussi bon." Caramel mon chat était parti se sauver dans la salle-de-bains quand il avait entendu que quelqu'un arrivait. Excepté moi, il n'aimait personne, une vraie terreur. M'enfin. Je m'assis à côté de Mattéo, m'installant confortablement contre son torse. C'était une sorte de petit... rituel si je pouvais dire ça ainsi. Comme deux amis. A mon plus grand malheur. Parce que ça me trouait le coeur qu'il ne pense qu'à moi que comme une simple amie, j'en mourrais doucement. Enfin, métaphoriquement parlant. Il n'empêche que ça me foutait les boules. Me dire qu'il n'avait jamais pensé à moi comme moi je pensais à lui... Ou même comme une meuf qu'il pourrait avoir envie de se faire. Je n'étais que Cat, l'amie et confidente, Cat. Celle qui le recevait à des heures pas possible alors qu'il était trop saoule pour ouvrir sa porte. "Et quoi, ça c'est bien passé ta soirée ? T'as été où pour finir, et avec qui ?" Interrogatoire ? Du tout. Juste histoire de savoir quelle blondasse j'allais pouvoir ajouter sur ma liste de filles à détester, juste ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Lun 20 Mai - 15:30


« Oui, surement, quelqu'un a dû la bloquer de l'intérieur et s'enfuir par la fenêtre, c'est courant quand on habite au troisième étage. ». Tu grimace un peu comme si tu étais en pleine réflexion pour t'assurer que son hypothèse est plausible. Tu finis par afficher un large sourire. « C'est pas impossible ! Sûrement un homme, il faut être costaud pour sauter du troisième.. » Le pire c'est qu'en étant totalement ivre t'es persuadé que cette version est la bonne, on a du te la bloquer, tu ne vois pas d'autres explications. Tu met cette idée de côté pour entrer et te laisser tomber sur le canapé alors qu'au fond tu es encore en pleine forme. L'alcool fatigue certaines personnes, c'est vrai mais toi ça te booste encore plus, ça te rend limite hyperactif. « Tiens, bois ça, c'est pas alcoolisé, mais c'est tout aussi bon. ». Elle te tend un verre d'eau et tu met quelques secondes à saisir. Ton premier verre d'eau de la soirée. Mais c'est pas plus mal, l'alcool te donne encore plus soif, c'est une vraie spirale infernale. Tu le prends sans répondre à sa phrase et avale le contenu du verre rapidement. Tu as à peine le temps de le poser qu'elle vient se mettre contre ton torse. C'est loin de te choquer, vous avez l'habitude de faire des câlins ou de dormir ensemble en toute innocence. Enfin c'est en tout cas ce que tu crois. Tu passe machinalement un bras autour de sa taille, la tête posée sur son épaule. Tu pourrais t'endormir sans trop d'efforts là, malgré ta forme. « Et quoi, ça c'est bien passé ta soirée ? T'as été où pour finir, et avec qui ? ». Tu soupire un peu, pas parce que les questions te gênent mais plutôt à cause du mal de tête qui s'empare de toi dès que tu tente de réfléchir un peu. Tu finis par murmurer. « Une soirée comme les autres quoi, donc ouais ça s'est bien passé. Et j'ai été sage, je suis allé chez aucune fille pour terminer. ». Tu souris, elle ne t'as posé la question mais tu la connais assez bien pour savoir qu'elle est curieuse, même à ce niveau là. Soudain, ça fait une sorte de Tilt dans ta tête, comme un déclic malgré la migraine. Tu laisse un petit rire s'échapper avec un regard particulièrement amusé et gamin. « Serais-tu jalouse ma Cat ? ». Ça te semble improbable mais t'as bien envie de la provoquer pour voir sa réaction.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Lun 20 Mai - 19:00

Sentir ses mains, ses bras, ses muscles, sa tête aussi proches de moi me donnait des frissons. J'espérais sincèrement qu'il ne remarquait rien, et je comptais sur l'alcool pour m'aider. Ou alors je dirai que c'est le froid. Mais il fait tout sauf froid. Tout sauf froid car là, je meurs de chaud. Une chaleur intérieur qui se propage en moi dès que je suis près de Mattéo, ça me faisait peur au début, mais j'y suis habitué maintenant. Quand il nous arrive de dormir ensemble, j'arrive enfin à respirer correctement. Et à dormir correctement aussi. Au début, c'était un vrai calvaire mon dieu. Je passais la nuit, les yeux ouverts, le souffle court à essayer de ne pas bouger. Et lui, lui, il dormait comme un bien heureux, comme un petit gamin qui découvrait un nouveau lit. Je me sentais très conne dans ses instants. Mais bon, cette période était finie, et ma respiration ne se faisait plus que douloureuse quand il me prenait dans ses bras. Comme maintenant par exemple. Foutus sentiments. La tête tournée de l'autre coté, il ne vit pas mon petit sourire de triomphe lorsque j'appris qu'il n'avait participé à aucun jeu de chambre cette nuit. J'aurais même pu faire la danse de la joie. Oui, oui, en balançant les fesses, les bras en air et en chantant à tue-tête. "C'est bien, tu mériterais presqu'une barre de chocolat, mais j'en ai pas." Dire que j'étais amoureuse était un euphémisme. Je jouais avec sa main posée contre ma taille, m'amusant à tordre ses doigts. J'étais bien. Un peu trop même. Puis vint la question qui gâche tout. Merde. Je tournais lentement la tête vers lui, plus petite, je dus relever les yeux pour croiser son regard moqueur. Salopard. Putain le con. Je sentais mes joues rougir un peu trop vite. J'étais figée. "Euh, je... je, pourquoi, qu'est... Mais... ohhh". Magique le dialogue. Je n'avais aucune idée de ce que je devais lui dire. Ne pas lui montrer que je tenais trop à lui. Non, non. Sauf qu'être dans ses bras, aussi proche de ses lèvres, c'était pas tenable. Bon dieu, comment retourner une situation en un clin d'oeil ? Demandez à Mattéo et ses questions gênantes. "Pourquoi ?" N'avait-été qu'un murmure. Je ne savais pas quoi lui répondre, ne savais plus comment réagir. Si je continuais de rougir, d'être paralysée, il allait peut-être comprendre... M'enfin, vu son état soit il ne comprendrait rien, soit il oublierait tout demain. Espérons que ce soit la première option.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   Lun 20 Mai - 20:23


« C'est bien, tu mériterais presqu'une barre de chocolat, mais j'en ai pas. ». Tu grimace d'un air faussement boudeur, t'es un estomac sur patte alors forcement dès qu'elle te parle de nourriture, toute ton attention est mobilisée, même avec la dose d'alcool que tu as dans le sang. Comme souvent, tu fais ton possible pour relativiser. « Pas grave, le chocolat ça fait grossir, j'ai une réputation à tenir. ». Tu laisse un petit rire s'échapper même s'il est nerveux et enfoui un peu plus ton visage dans son cou. Tu te rend compte que t'es comme un gamin avec elle et rien que son odeur t'apaise, mais tu n'y pense pas. Tu lui demande au passage si elle est jalouse et dans la seconde qui suit, la tension devient palpable. Tu fronce un peu les sourcils, surpris par sa réaction parce qu'au fond c'est la première fois que tu lui demande sur un ton à peu près sérieux. Ses joues virent au rouge et vu que ton visage est tout près de son cou tu peux entendre son coeur qui s'emballe par moments. « Euh, je... je, pourquoi, qu'est... Mais... ohhh ». Voilà, ça doit être la fatigue, rien de plus. C'est une amie, rien de plus n'est-ce pas ? « Pourquoi ? ». Tu soupire, c'est pas vraiment le moment d'envenimer la chose, surtout avec ton état même si ta voix est un peu plus sèche que d'habitude. « Comme ça.. Mais on en parlera demain, tu dois être crevée là.. ». Tu cherche plus à t'en persuader qu'autre chose, si Cat commence à trop s'attacher c'est vraiment la cata, t'as pas vraiment envie de perdre une si bonne amie. Et la fatigue commence aussi à te tomber dessus, une sorte d'effet secondaire quand tu arrête d'enchainer les verres. Tu pose rapidement tes lèvres dans son cou et tente de te lever tant bien que mal. Tu lui tend ta main en ayant retrouvé un peu de ton sourire. « Tu viens ? » Tes yeux rougis par l'alcool se posent vers la chambre, puisque qu’apparemment ton appartement est fermé de l'intérieur. Il sera peut-être ouvert par miracle demain matin et tu ne va pas te priver d'une excuse de dormir avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.   

Revenir en haut Aller en bas
 

J'ai un coeur, mais j'ai triché avec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMIYD :: Hors Jeu :: RP-