AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Jeu 11 Avr - 16:49

« Pxtain c’est pas possible quoi !! » Pour la troisième consécutive de la journée, je venais d’exploser un verre par terre. Décidément, ce n’était pas mon jour aujourd’hui. J’avais passé une sale nuit à cause de ce que Clélia nous avait annoncé à mon meilleur ami et à moi hier soir ; mais pxtain ça aurait dû être une super soirée entre potes et au lieu de ça, on s’était tous énervés. Pourquoi ? Parce que Clélia nous avait annoncés que son abruti d’Ethan était de retour en ville. Tout mais pas lui bordel. Il avait brisé le cœur de Clélia et l’avait bien anéanti aussi. Le jour où il s’est barré comme un voleur, je m’étais promis de lui régler son compte s’il revenait ici. Priez tous donc pour que je ne le croise pas un de ces jours parce que croyez-moi ou non, il va prendre cher ce mec. Clélia ce n’est pas que la sœur de mon meilleur ami mais c’est aussi presque comme ma petite sœur aussi ou même ma meilleure amie. Je n’arrive pas bien à définir la relation que j’ai avec elle. Un mélange d’amour et d’amitié. Je suis certes jaloux des mecs qui s’approchent trop près d’elle et alors ? Elle aussi elle est jalouse des filles qui me tournent autour. D’ailleurs, si elle savait que j’avais couché avec sa meilleure amie, elle m’arracherait la tête sur le champ. Non, il ne vaut mieux pas qu’elle le sache après tout. Je tiens beaucoup à Clélia. Je ne veux pas la perdre mais elle m’avait fortement énervée hier soir et j’avais passé la nuit à trainer dans des endroits peu fréquentables – voire pas du tout – pour me calmer les nerfs. Je ne me souvenais même plus de ce que j’avais fait cette nuit. Tout ce dont je me souviens c’était de l’horrible mal de tête que j’avais eu en me réveillant ce matin. A huit heures du matin, je m’étais retrouvé allongé dans le cimetière. Ouais bizarre comme endroit non ? Qu’importe. J’avais traversé la ville d’un pas nonchalant en direction de chez moi. Clélia était repartie chez elle en larmes hier soir et Luckà, bah je ne sais même pas où il est lui. Partis se calmer aussi non ?! Ouais enfin, on avait besoin de temps pour encaisser cette nouvelle et ça n’allait pas être facile du tout, croyez-moi. Mon cellulaire était resté dans ma chambre. En regardant si j’avais des messages ou des appels, je vis que Clélia m’avait appelée quinze fois en douze heures à peine. Je n’aimais pas être en froid avec elle mais quand l’autre abruti avait mis les voiles, ben j’avais ramassée mon amie à la petite cuillère et je ne voulais pas recommencer. Pitié mais qu’il se casse de cette ville et plus vite que ça ! Onze heures. J’essayais péniblement de me faire un café mais je ne cessais de casser ces maudites tasses. Bon ben je crois qu’on va devoir refaire le plein durant les prochaines provisions coloc hein ! Quelqu’un frappait à la porte. Bordel qui ça pouvait être hein ?! J’allais donc ouvrir et poussais un soupir en voyant Clélia devant moi. « Qu’est-ce que tu veux ? » Dis-je en laissant la porte ouverte et retournant dans la cuisine pour me servir mon premier café de la journée. J’étais certes ravis de la voir mais j’avais du mal à digérer encore ce qui c‘était passé hier soir. Elle me manque ouais et être froid comme ça avec elle me fait royalement chier mais bon, j’y peux rien. Jsuis comme ça. Je ne sais pas faire semblant que tout va bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

◇ ◇ ◇

I hate everything about you..


◇ âge : vingt-trois ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2.
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : célibataire.
◇ dans ton petit coeur : personne, il est vide, complètement vide..
◇ date d'arrivée : 24/03/2013
◇ messages postés : 757
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : blake lively.
◇ crédits : junkiie & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : callie l. fawkes & anaëlie l. hopkins.


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Jeu 11 Avr - 20:01

A m'abandonner en toi,
je vais finir par me perdre..


Adrian & Clélia.

J’avais passé une soirée plus que mauvaise. En effet, après être sortie de chez Luckaël et Adrian en pleurs, mes sanglots ne s’étaient pas arrêtés de toute la nuit. J’avais néanmoins essayé de faire le moi de bruit possible ne voulait pas réveiller Jennalyn. Lorsque j’avais appris aux deux garçons qu’Ethan était de retour et que je leur avais par la suite expliqué nos retrouvailles, ils avaient loin d’avoir été tendre avec moi mais aussi avec lui. Je savais pertinemment que le tout était de ma faute, j’aurais dû les prévenir avant de commencer à lui reparler ou même de lui proposer qu’on redevienne amis. C’est pourquoi j’avais décidé d’aller les voir chacun à leur tour séparément afin de m’excuser. Je détestais restée sur une dispute. Je décidai en premier lieu d’aller voir Adrian, sachant pertinemment qu’il était chez lui. J’avais décidé de commencer par le plus difficile, celui qui me pardonnerait le moins facilement, celui qui m’a fait le plus la moral et qui m’a fait promettre de ne plus jamais tomber dans le panneau, de faire attention aux hommes car beaucoup sont des escrocs. Luckaël c’était mon frère, il était obligé de me pardonner et puis, je le connaissais, il ne savait pas me faire la gueule très longtemps. Mais avec Adrian, c’était différent. On ne s’était jamais disputé auparavant. Bien sûr ça m’arrivait de lui faire la gueule lorsqu’il me lâchait en pleine soirée pour une midinette blonde ou quand il venait faire foirer un de mes rencards mais ce n’était que des broutilles, rien du tout en comparaison à ce qu’il s’était passé la veille.

Prenant mon courage à deux mains, je mettais donc rendue jusqu’au Phoenix, plus précisément à leur appartement. Une fois devant la porte, j’hésitais néanmoins : et si je me faisais tout simplement jeter comme une malpropre ? Je finis par toquer à la porte et quelques secondes plus tard, Adrian vint m’ouvrir avant de soupirer. « Qu’est-ce que tu veux ? », me dit-il avant de se diriger vers la cuisine. Et voilà, ça commençait déjà mal. En même temps, tu t’attendais à quoi Clélia ? Qu’il te saute dans les bras ? Refermant doucement la porte derrière moi, je le suivis dans la cuisine afin de répondre à sa question. « Je suis juste venue m’excuser.. » Je m’assis sur une chaise et croisa les jambes, le fixant toujours. J’aurais voulu pouvoir lui expliquer quelque chose mais je ne savais pas quoi dire de plus que ce que j’avais dit hier. Jouant avec un couteau qui trainait sur la table, j’essayais de capter son regard en vain. « Tu sais bien que Ethan.. Il a une genre de.. De force surnaturelle sur moi.. » C’était tellement vrai, s’il m’avait dit que je pouvais voler, j’aurais certainement ouvert la fenêtre et j’aurais sauté. C’était contradictoire et incohérent mais j’avais confiance en lui alors qu’il était la seule personne à m’avoir abandonné.. Je finis par me lever et m’approcher de lui, je décidai de jouer la petite fille chiante et pas sérieuse, peut-être que ça marcherait avec lui, allez savoir. « De toute façon, tu peux pas me bouder, je suis trop mignonne et trop jolie ! » Je lui fis un grand sourire avant de prendre le café qu’il avait entre ses mains et de le déposer sur la table. « Et puis si tu continues de me faire la tête, je vais devoir m’accrocher à toi jusqu’à ce que tu me supportes à nouveau ! » Je ris légèrement avant de sauter sur son dos. « Alors, Hawkins, tu me pardonnes ? »

_________________
    A. Clélia Dickens
    « Je ne suis pas amoureuse de lui, tu sais. Non. Je ne veux pas être amoureuse. Ni de lui. Ni d'un autre. Je ne veux pas que ma vie dépende de quelqu'un. Je ne veux pas que tout s'écroule si ça ne marche pas. Je ne veux même pas qu'on essaie lui et moi. Je ne m'en remetterais pas, si jamais ça ne marche pas. J'ai le coeur bousillé. Bousillé. Pété. Défoncé. Je ne veux pas que mon bonheur soit lié à une seule personne. Non, je ne veux pas tomber amoureuse de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Jeu 11 Avr - 22:26

Ça faisait depuis bien longtemps que je ne rêvais plus. La drogue semblait euthanasier mon esprit, le rendant amorphe même lorsqu'il dormait. Tout était si vaporeux, mon esprit enfumé ne laissait plus de place à mon imagination. Je dormais, mal d'ailleurs. Ce n’était pas mon état physique qui n’allait pas mais c’était plutôt ma tête. Il y avait pas mal de choses dans ma vie qui me faisait tourner en bourrique. Je dormais peu chaque nuit. Je dormais tout le temps mais au final, peu d’heures tout de même. J’avais la capacité de m’endormir n’importe où, à bout de forces, mais lorsque mes yeux s’ouvraient à nouveau je n’étais guère reposait d’avantage. Je ne me sentais pas très en forme. Les seuls moments où l'impression que mon corps était à cent pour cent disponible c’était quand je perdais le contrôle de moi-même et que je m’emportais violemment. Alors là ouais, je me sentais bien. Je me sentais vivant, puissant et plein d'énergie. Mais quand cela cessait, j’étais une véritable loque. Je n’étais plus bon à rien. Je ne pourrais pas vous dire depuis combien de temps j’étais comme ça mais j’avais l’étrange impression que ça faisait une éternité. Toute la vie ouais. Bref. J’en avais marre d’être comme ça mais j’en avais surtout encore plus marre d’être en froid avec Clélia. Ça ne nous été jamais arrivés bordel. Clélia c’est comme ma meilleure amie bordel mais avec un petit truc en plus. Ouais je ne sais pas pourquoi mais je tiens à cette fille à un point inimaginable. On ne sort pas ensemble certes mais c’est tout comme quoi pour moi. Je n’arrive pas à l’imaginer dans les bras d’un autre mec et surtout pas avec Ethan encore. Ce me l’avait anéantis quand il s’est tiré et je ne voulais pas la ramasser à la petite cuillère encore une fois. Oh que non alors ! Bref, revenons-en à nos petits moutons. Elle était là. Clélia se tenait en face de moi. Toute pimpante comme à son habitude. C’était ce que j’aimais chez cette fille. Enfin bref. S’excuser. Ouais c’est bien mais les excuses, ça n’excuse pas tout non plus. « ouais je sais, je sais. Enfin tu sais ce que je pense de lui non ? Ce mec est une ordure. Il t’a anéanti comme jamais et toi, tu l’accueilles chez toi ? Y’a un truc qui tourne pas rond chez toi Clé ou quoi ? » Si vous ne l’aviez peut-être pas encore remarqué, je ne suis pas le genre tendre. Quand j’ai un truc à le dire, je le dis et puis c’est tout. Qu’importe que ça blesse ou pas d’ailleurs. Levant les yeux au plafond, Clélia faisait son truc de jouer la gamine avec moi. Bordel j’aime pas quand elle fait ça. Elle le sait que je ne lui résiste pas. Sale gamine va ! « Clé arrête s’il te plait ! » Et voilà. Comment voulez-vous que je ne lui résiste pas hein ? Elle est trop mignonne comme fille et elle le sait très bien en plus de ça que je ne peux pas la bouder de toute façon. Elle vint me sauter sur le dos. « Clé fais pas ça pxtain ! C’est sérieux ! » Je la fis descendre de mon dos et croisait mes bras sur mon torse. Elle croit vraiment s’en sortir comme ça ? Ni une, ni deux, je commençais à la chatouiller mais vraiment fort. Bordel, je suis dans la totale incapacité de bouder ce petit bout de femme. Je ne lui résiste pas. Jsais pas si c’est de l’amour ou autre chose mais j’ai envie de l’embêter tout en lui faisant comprendre que je ne voulais pas qu’elle le revoit ce type. Je m’arrêtais quand elle me mit un coup sur la tête. « De la violence j’appelle mon avocat ! » Bon reprenons notre sérieux un peu tout de même. Mon bras se posait sur celui de la demoiselle. Puis mon autre main libre lui caressait le visage. « Tu m’as blessé Clé. Jt’ai jamais vu aussi mal qu’après ce qu’il t’as fait. Jlui fait pas confiance et je ne pourrais jamais lui faire confiance. Jveux bien te pardonner pour cette fois en tout cas .. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

◇ ◇ ◇

I hate everything about you..


◇ âge : vingt-trois ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2.
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : célibataire.
◇ dans ton petit coeur : personne, il est vide, complètement vide..
◇ date d'arrivée : 24/03/2013
◇ messages postés : 757
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : blake lively.
◇ crédits : junkiie & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : callie l. fawkes & anaëlie l. hopkins.


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Dim 21 Avr - 16:49

A m'abandonner en toi,
je vais finir par me perdre..


Adrian & Clélia.

« Ouais je sais, je sais. Enfin tu sais ce que je pense de lui non ? Ce mec est une ordure. Il t’a anéanti comme jamais et toi, tu l’accueilles chez toi ? Y’a un truc qui tourne pas rond chez toi Clé ou quoi ? » Oh ça oui, je savais pertinemment ce qu’il pensait de lui, il le haïssait presque autant que mon frère et c’était peu dire. Et oui, il devait certainement avoir quelque chose qui ne tournait pas chez moi, je n’avais pas arrêté de me le répéter d’ailleurs lorsqu’il était face à moi mais je n’avais moi-même pas trouvé de réponse. C’était comme ça, c’est tout. Essayant de le titiller car je savais qu’il ne résisterait pas, la première réaction du jeune homme fut d’essayer de me repousser « Clé arrête s’il te plait ! » Mais lorsque je finis par lui sauter sur le dos, ce fut le ponpon. « Clé fais pas ça pxtain ! C’est sérieux ! » Il me fit descendre avant de me chatouiller violemment et s’il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est bien ça : les chatouilles. Ni d’une, ni deux, je lui fis une petite tape sur la tête, espérant qu’il arrêterait. « Drian ! C’est pas drôle !!! » « De la violence j’appelle mon avocat ! »

Soudain, il reprit son sérieux, posant un main sur mon bras et l’autre sur ma joue. C’était étrange ces frissons qui me parcourait le corps lorsqu’il me touchait, je n’avais jamais ressenti cela avec personne d’autre qu’Ethan. Et encore, avec Adrian, c’était différent. Avec Ethan, c’était plus doux, ce que je ressentais. Alors qu’avec Adrian, c’était plutôt de la passion, une certaine tension.. Etrange, vous dis-je. « Tu m’as blessé Clé. Jt’ai jamais vu aussi mal qu’après ce qu’il t’as fait. Jlui fait pas confiance et je ne pourrais jamais lui faire confiance. Jveux bien te pardonner pour cette fois en tout cas .. » Automatiquement, je lui souris. Il m’avait pardonné, c’était le plus important après tout, non ? Sautant à nouveau dans ses bras, je l’étreignis de toute mes forces. « T’es le meilleur, tu le sais, ça ? »

Je finis par descendre de lui et regarda un petit peu dans l’appartement, surprise. « Eh ben, tu ne t’es pas fait une pimbêche hier soir ? Etrange ! » C’est vrai qu’Adrian était un véritable Dom Juan, l’opposé de mon frère, et râres étaient les jours où il ne finissait pas la nuit avec une de ses conquêtes. « Ah noon, je sais ! Elle est déjà partie, c’est surement ça », lui dis-je avec un sourire narquois. Il fallait bien que je l’avoue, j’étais parfois jalouse de toutes ces filles qui passaient dans son lit mais je ne pouvais faire autrement que de m’y résoudre. Après tout, il faisait ce qu’il voulait, je n’étais qu’une de ces amies. Néanmoins, lui, de son côté, de se gênait pas de remballer chaque mec qui m’approche en soirée. Je crois qu’on a a juste peur que quelqu’un prenne notre place de meilleur ami.. Et plus si affinités.

_________________
    A. Clélia Dickens
    « Je ne suis pas amoureuse de lui, tu sais. Non. Je ne veux pas être amoureuse. Ni de lui. Ni d'un autre. Je ne veux pas que ma vie dépende de quelqu'un. Je ne veux pas que tout s'écroule si ça ne marche pas. Je ne veux même pas qu'on essaie lui et moi. Je ne m'en remetterais pas, si jamais ça ne marche pas. J'ai le coeur bousillé. Bousillé. Pété. Défoncé. Je ne veux pas que mon bonheur soit lié à une seule personne. Non, je ne veux pas tomber amoureuse de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Jeu 25 Avr - 15:59

L’amitié se transforme parfois en amour mais l’amour rarement en amitié. Ça me faisait carrément flipper tout ça. J’étais parfaitement conscient de mes sentiments que je pouvais éprouver à l’égard de Clélia. En revanche, je ne savais pas ce que la jeune femme pouvait éprouver à mon égard et justement, c’est ça qui me faisait peur. Ça et le fait que j’avais peur de perdre son amitié si jamais cela ne marchait pas entre nous. Clélia était non seulement ma meilleure amie mais c’était également la sœur de mon meilleur ami. Je ne pouvais pas faire ça. Et avec le retour d’Ethan ça compliquait encore plus les choses. Je ne voulais absolument pas perdre l’amitié de Clélia. Jsuis surement le dernier des crétins avec les filles mais franchement, je ne me suis jamais foutu de la gueule de Clélia. C’est ma meilleure amie et je l’aime vraiment beaucoup. Je la respecte aussi. Mais il n’y avait pas qu’Ethan qui posait un problème entre Clélia et moi. Je me trouvais fortement attiré par l’ex voisine de mes parents. La chère Ashley. Ah elle n’est pas moche hein ?! Bref. Je n’en parlais pas avec Clélia parce que la demoiselle était fortement jalouse des filles qui me tournaient autour. Mais bon, je ne peux rien dire parce que moi aussi je suis jaloux de tous ces mecs qui ne cessent de la draguer. Qu’importe. Ce n’est pas le sujet aujourd’hui. J’étais drôlement énervé après la soirée d’hier où elle nous avait annoncés à Luckà et moi, le retour de ce cher Ethan. C’est ironique bien sûr. Mais j’étais blessé. J’avais eu beaucoup de mal à remettre Clélia sur pied après le départ d’Ethan et là, monsieur revient et elle, elle ne trouve rien de mieux à faire que de lui sauter dans les bras et de l’embrasser en plus. Je lui pardonnais ? Ouais c’était surement rapide mais je n’arrivais pas à bouder la jeune femme. Ce n’était pourtant pas faute d’essayer hein mais bon que voulez-vous, cette fille me rends totalement faible. « Je sais mais n’en profites pas hein ! » Trop tard. La jeune femme venait de me sauter dans les bras. Bon, je n’avais rien contre le fait de l’avoir dans mes bras hein. Je dirais même que j’étais plutôt content de sentir Clélia contre moi et franchement, ça me procurait pas mal de sensations étranges dans tout le corps. Puis, elle fit une petite remarque sur le fait qu’il n’y avait pas de fille dans mon appartement aujourd’hui. Avec qui j’aurais probablement passé la nuit, comme à mon habitude de toute façon. « Serais-tu jalouse ? Tu sais que tu es mignonne quand t’es jalouse ?! » Lui dis-je en posant un doigt sur son joli petit nez. Elle me rendait totalement dingue cette fille. Franchement, je ne suis plus moi-même quand elle est là. Je ne me reconnais même pas. Bref. L’image que la plupart des gens de cette ville avait de moi était accablante. Ouais, il me voyait comme le gros connard de service et plus spécialement avec les filles. Ouais c’était un peu vrai certes mais c’est surtout blessant. M’affalant sur mon sofa, je tirais Clélia avec moi et mis ma tête sur la sienne. J’étais bien comme ça et franchement je n’avais pas envie que cette journée s’arrête. Je devais réviser malheureusement. Enfin, c’est la théorie ça parce que je n’ai aucune envie de réviser en fait. Je lui caressais les cheveux et ne disait rien. Non rien. Juste le silence, c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

◇ ◇ ◇

I hate everything about you..


◇ âge : vingt-trois ans.
◇ résidence : the william lewis house, quinzième étage, #2.
◇ études/métier : étudiante en droit.

◇ situation : célibataire.
◇ dans ton petit coeur : personne, il est vide, complètement vide..
◇ date d'arrivée : 24/03/2013
◇ messages postés : 757
◇ pseudo : almostalways.
◇ avatar : blake lively.
◇ crédits : junkiie & tumblr.
◇ autre(s) compte(s) : callie l. fawkes & anaëlie l. hopkins.


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Jeu 2 Mai - 15:59

A m'abandonner en toi,
je vais finir par me perdre..


Adrian & Clélia.

« Je sais mais n’en profites pas hein ! », répliqua-t-il lorsque je lui dis qu’il était le meilleur. Non mais celui là, je vous jure ! La modestie, tu connais ? Apparemment non. Quoi qu’il en soit, je lui sautais dessus, le serrant le plus fort possible. J’adorais me comporter comme un enfant dans ce genre de situation. Je faisais déjà ça lorsque j’étais gamine et que papa me grondait, il était incapable de résister à mon petit minois et il ne semblait pas être le seul étant donné qu’Adrian aussi cédait à chaque fois. Mais bon, de mon côté, je n’étais pas mieux ! Je cédais à chacun de ses caprices et il en usait beaucoup : massages, petits plats, etc. Il m’arrivait même de débarquer chez lui en pleine nuit parce que monsieur faisait un caprice. Mais bon, je le faisais avec plaisir, c’était ça aussi le pilier de notre relation, on pouvait compter l’un sur l’autre et ce même dans les circonstances les plus farfelues.

Lorsque je lui fis la réflexion concernant l’absence de gonzesses dénudées dans son appartement, il n’hésita évidemment pas et sauta sur l’occasion pour me faire enrager. « Serais-tu jalouse ? Tu sais que tu es mignonne quand t’es jalouse ?! » Par réflexe, je souris avant de laisser échapper un léger rire qui ressemblait plus à un rictus. Evidemment que j’étais jalouse, quelle question ! Mais bien évidemment, j’étais bien trop fière que pour l’admettre. « Dans tes rêves, peut-être, Hawkins ! » Je lui souris avec cet air narquois qu’il connaissait bien. Je savais au fond de moi que je n’avais pas de raisons d’être jalouse. Même si toutes ces filles rentraient dans son lit, elles ne pourraient jamais me remplacer, il ne pourrait jamais avoir cette relation avec quelqu’un d’autre, c’était tellement spécial, tellement hors du commun, ce lien nous était propre et ça, personne ne pourrait jamais nous l’arracher. Lui, par contre, pourrait l’être d’Ethan car Ethan et moi, c’est encore différent.. Je crois d’ailleurs qu’il l’est, il ne dit rien mais à mon avis, il n’en pense pas moi. Sinon, pourquoi serait-il encore plus protecteur avec moi que mon propre frère ?

Il finit par s’étaler dans le canapé, m’entrainant avec lui. Il posa ensuite sa tête sur la mienne avant de me caresser délicatement les cheveux. C’est fou ce que l’on pouvait être bien là, on était seul au monde, plus rien n’avait d’importance, j’aurais presque pu m’endormir, là, dans ses bras. Mais bien évidemment, pipelette comme je suis, je ne pus m’empêcher de rompre ce silence pourtant si agréable. « Tu crois qu’il mentait.. Ethan.. Lorsqu’il disait qu’il m’aimait.. » C’était une question qui me trottait dans la tête depuis un moment et j’avais besoin d’avoir son avis.. Je lui avais posé la question avec douceur et j’espérais qu’il n’allait pas s’énerver contre moi.

_________________
    A. Clélia Dickens
    « Je ne suis pas amoureuse de lui, tu sais. Non. Je ne veux pas être amoureuse. Ni de lui. Ni d'un autre. Je ne veux pas que ma vie dépende de quelqu'un. Je ne veux pas que tout s'écroule si ça ne marche pas. Je ne veux même pas qu'on essaie lui et moi. Je ne m'en remetterais pas, si jamais ça ne marche pas. J'ai le coeur bousillé. Bousillé. Pété. Défoncé. Je ne veux pas que mon bonheur soit lié à une seule personne. Non, je ne veux pas tomber amoureuse de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   Mar 21 Mai - 14:19

Clélia c’était pour moi ma meilleure amie. Mais c’était aussi un peu plus que ça en fait. La vérité c’était que je ne voulais pas la perdre. Non seulement elle était la sœur de mon meilleur ami mais elle était aussi une fille avec laquelle je me sentais bien. Au début, je l’avais simplement considéré comme ma sœur et une très bonne amie aussi. Mais très vite, je m’étais rendu compte qu’il y avait des sentiments envers elle qui étaient vraiment très fort. J’en avais un peu ras le bol d’essayer d’être le meilleur ami pour elle. D’être le gars qui avait le droit de la voir en sous-vêtements sans pour autant avoir l’autorisation de la toucher. En plus de ça, je suis assez possessif avec mes affaires ou même avec mes proches. Clélia c’est ma meilleure amie et même un peu plus que ça. Malheureusement, ça ne dépend pas de moi là mais d’elle bien sûr. Là, encore j’avais l’impression d’être juste un ami pour elle et ça m’énerver mais vraiment quoi. En plus, il y avait Luckà. C’était son frère et mon meilleur ami aussi et je ne pouvais pas lui faire ça. Enfin, vous savez les sentiments ne se contrôlent pas hein. J’avais été très blessé l’autre soir quand elle nous avait annoncé le retour d’Ethan et le fait qu’ils s’étaient embrassés. Blessé et jaloux aussi. Je mourais d’envie de toucher ses lèvres avec les miennes et de tout lui avouer ce que je ressentais pour elle mais en faisant ça, je prenais le risque de la perdre pour de bon. Et ça, je ne le voulais pas ! Je n’arrivais jamais à la bouder et ça m’agaçait. Clélia avait toujours été très jalouse des filles avec qui je couchais régulièrement. La jalousie est un vilain défaut tu sais ? « Je sais que t’es jalouse mais ne t’en fait pas, ça sera notre petit secret. » Un jeu dangereux. Je jouais vraiment un jeu dangereux avec Clélia. La relation que j’entretenais avec Clélia était vraiment très spéciale. Personne ne pourrait jamais se mettre entre nous. Je l’ai dans la peau cette fille et j’étais dans l’incapacité la plus totale de passer une journée sans la voir ou lui parler. Le truc en fait c’est que je ne supporte pas Ethan. Oh je n’ai rien contre l’homme en lui-même mais plutôt parce qu’il avait su captiver Clélia alors que moi je ne suis jamais arrivé. Assis sur le canapé, je restais serré contre la jeune femme. C’était les rares moments où nous pouvions être tranquille tous les deux et j’adorais ces moments-là. « Possible. Jsuis pas dans sa tête mais par contre, je sais qu’il t’as fait beaucoup souffrir et je ne veux pas qu’il puisse recommencer. Si tu l’aimes d’accord mais prends garde. » J’avais vu Clélia vraiment plus mal que jamais après le départ imprévu d’Ethan. Je ne voulais pas qu’il puisse recommencer et si je devais lui faire comprendre, je n’hésiterais pas une seule seconde. Tout ce que je demandais à la jeune femme bah c’était d’être prudente et je ne doutais pas d’elle un seul instant. Je déposais un baiser sur son front bien que je crevais toujours d’envie de l’embrasser sur les lèvres. Mais non, il ne le fallait pas. C’était mal !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



◇ ◇ ◇


MessageSujet: Re: l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» l'amitié pardonne tout. ah ouais, t'es sûr ?! ⊿ clélia
» Stop tout !!!
» LBP2 retardé car tout le monde ne peut pas connecter sa PS3
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» Tout simplement fantastique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LMIYD :: Hors Jeu :: RP-